Tous les articles LeHibou  >  EURL ou salarié porté, que choisir en tant que travailleur indépendant ?

EURL ou salarié porté, que choisir en tant que travailleur indépendant ?

Publié le 14/09/2018

  • PortageSalarialOuEurl
  • ConsultantInformatiqueIndependantEtGestion
  • StatutFreelance
  • ConsultantInformatique

portage salarial ou eurl

Vous avez décidé de mettre fin à votre vie de salarié et vous voulez vous lancer ? Vous hésitez entre plusieurs statuts mais vous ne souhaitez pas entrer dans une SSII ? Il n’est pas évident de trouver la bonne formule sans aucun retour d’expérience. Le Hibou a choisi de comparer l’entreprise unipersonnelle et le portage salarial au niveau de la gestion pour vous vous donner quelques billes. En fonction de vos objectifs et de vos besoins de garanties, vous pourrez vous orienter vers l’une de ces deux options en connaissance de cause.

Ce qui change au niveau bancaire

En tant que salarié porté vous recevez un salaire sur votre compte courant. En effet, le paiement de votre collaboration prend la forme d’un bulletin de salaire, un document qui rassure les banquiers en cas de projets d’investissement immobilier.

Avec la création d’une entreprise unipersonnelle (EURL) il faut créer un compte professionnel. Cela signifie un compte dédié avec des frais spécifiques et des moyens de paiement reliés à ce compte bancaire. Pour faire le point sur le changement de régime d’entreprise, cliquez ici.

Dans quel cas faut-il un comptable ?

Alors que le micro-entrepreneur n’a pas d’obligation d’avoir un comptable, c’est le cas pour l’EURL. Il aura la charge des paiements, de l'émission des factures, de la production du bilan de l’entreprise. Bon à savoir : il n’est pas utile d’avoir un comptable à temps plein.

Le salarié porté quant à lui n’a rien à faire à ce niveau-là. Il ne gère rien à part la vérification du versement de son salaire. Il peut ainsi dégager plus de temps pour ses missions ou pour son temps personnel.

Dans le cas du portage salarial, les frais de gestion représentent environ 10 % des revenus du salarié porté.

Frais et TVA : on fait le point

Avec une entreprise unipersonnelle, l’expert informatique peut tout à fait récupérer la TVA et déduire des frais professionnels. Si l’entreprise est obligée de reverser la TVA collectée auprès des clients, elle peut aussi déduire la TVA de ses achats réalisés dans le cadre de l’activité professionnelle.

Dans le cas du salarié porté, la prise en charge de certains frais professionnels devra être négociée avant l’embauche au moment de la négociation du contrat de portage salarial. Ce sera l’occasion d’aborder la question des frais de transports, mais aussi des frais de représentation (comme l’achat de costumes) ou encore du matériel informatique nécessaire pour la mission utilisé en dehors des locaux. C’est votre valeur sur le marché qui pourra faire peser la balance en votre faveur ! Le salarié porté peut aussi se faire rembourser ses frais en partie ou en totalité par l’entreprise qui l’emploie si ce n’est pas fait via le contrat qui le lie au client.

Bon à savoir : les notes de frais ne sont pas soumises à l’impôt ou aux charges sociales …

 

Salarié porté ou EURL ? Sachez que ces deux statuts donnent accès à la formation professionnelle (voir CPA). Si vous n’êtes pas sûr, testez d’abord la formule du salarié porté ou de la micro-entreprise avant de vous lancer dans la création d’une entreprise unipersonnelle.


Vous êtes freelance ?

  • visibilité freelance Obtenez de la visibilité auprès des clients finaux
  • trouver mission régie Trouvez une mission longue en régie
  • mission ssii Une commission inférieure à celle pratiquée par les SSII