Tous les articles LeHibou  >  Focus sur les principales craintes des experts IT face au freelancing

Focus sur les principales craintes des experts IT face au freelancing

Publié le 26/10/2018

  • LeHibou
  • ConsultantInformatique
  • StatutFreelance
  • PeurDEtreFreelance

le hibou

LeHibou fait encore les yeux ronds quant aux a priori classiques face au freelancing. Ici, on cherche à rassurer tous ceux qui ont envie d’entreprendre et de proposer leurs compétences IT à leur juste valeur.

Ne pas trouver de missions intéressantes

De nombreux experts informatiques ont choisi la voie des SSII à un moment dans leur carrière, que ce soit juste après leur diplôme, après le départ d’une entreprise, ou par curiosité.

Il arrive que certains profils soient envoyés faire une mission, parfois longue, sans tout à fait coller au brief, ou bien sans en avoir envie.

En étant visible, le freelance informatique se donne un maximum de chances d’être repéré par les commerciaux des plateformes ou directement par les donneurs d’ordre à la recherche DU profil.

L’accès aux grandes entreprises en direct est impossible, tandis que par le biais de plateformes dynamiques, tout est possible !

Ne pas gagner assez d’argent

Le travailleur non salarié doit bien sûr être conscient qu’à l’heure actuelle les garanties ne sont pas les mêmes qu’avec le salariat.

L’analyse des prix de prestations similaires permet d’établir un « juste prix » pour vendre le savoir-faire. Il faut aussi prendre en compte la commission de l’éventuel intermédiaire. Est-elle ajoutée en plus de votre prix souhaité ou déduite ?

Pour autant, le système est en pleine révolution. À l’étude, on peut notamment citer l’accès au droit du chômage pour les indépendants et la création de complémentaires santé spécifiques.

LeHibou se tient sur le pied de guerre pour diffuser les dernières informations en matière d’assurance chômage ou d’indemnités pour la parentalité !

Enfin, il est tout à fait possible d’enchainer les missions les unes après les autres ! Dans ce cas, aucun stress à avoir quant à la trésorerie. La condition sine qua non, c’est d’être bon dans son domaine.

Se noyer dans la paperasse

L’expert informatique freelance doit accomplit un certain nombre de taches en plus de la recherche de missions. La mise à jour continue des profils sociaux, la veille technologique, la négociation du tarif de sa prestation, l’étude des contrats, la gestion comptable, etc.

Selon le régime d’entreprise, sachez déjà que l’expert-comptable est d’un grand soutien pour la tenue de vos comptes et l’édition des bilans. Il peut aussi délivrer de précieuses informations au sujet d’un éventuel changement de régime.

Concernant les contrats pour les missions, certaines plateformes de mise en relation ont un service dédié qui permet au consultant IT indépendant de ne pas se soucier des formalités.

Se sentir seul

En tant qu’indépendant, vous craignez d’avoir des questions et de ne pas trouver de réponses ou bien d’avoir des moments creux sans savoir vers qui vous tourner ou comment rebondir ?

L’intérêt des plateformes telles que LeHibou est de briser la solitude des experts indépendants. Comment ?  En leur donnant accès à des informations concrètes régulièrement, en leur offrant une visibilité, en permettant l’accès à des dizaines d’offres de missions IT, en aidant à la négociation et à l’établissement des contrats, en centralisant les paiements.

Pour faire le point sur la prise en charge, jetez un œil à notre article ici.

Contrairement aux idées reçues, un expert informatique indépendant n’est pas qu’un électron libre (et isolé). En plus de retrouver une certaine liberté éthique, de choix de mission, et de flexibilité, le choix du freelancing colle aujourd’hui à une demande croissante des donneurs d’ordre. Pour des expériences réussies, n’hésitez pas à vous faire accompagner gratuitement par LeHibou !


Vous êtes freelance ?

  • visibilité freelance Obtenez de la visibilité auprès des clients finaux
  • trouver mission régie Trouvez une mission longue en régie
  • mission ssii Une commission inférieure à celle pratiquée par les SSII