Tous les articles LeHibou  >  Quels sont les inconvénients d'être consultant en ESN ?

Quels sont les inconvénients d'être consultant en ESN ?

Publié le 19/11/2018

  • AstucesFreelance
  • EsnEtConfianceConsultantInformatique
  • InconvénientsEsn

astuces freelance

L’ESN (anciennement SSII) fonctionne sur le modèle du placement de consultants. L’entreprise vend des compétences à des clients sur une durée donnée, ce dernier effectue une mission sur site, puis est de nouveau disponible pour recevoir une autre affectation. Quelles sont les limites du recours à une Entreprise de Services du Numérique (ESN) ?

Pourquoi les consultants vont-ils en ESN ?

Une ESN est une porte d’entrée pour travailler dans les grandes entreprises. Rares sont les consultants qui accèdent en direct à une offre de mission IT ou qui sont entendus en allant directement frapper à la porte d’un grand compte.

Une ESN peut permettre de se lancer ou de souffler un temps. En effet, le consultant n’a rien à faire, à part attendre qu’on lui trouve une mission à remplir chez un client. Bien sûr, il doit rester actif sur la veille technologique de son domaine (développement, ERP, dataviz) mais c’est l’ESN qui est censée chercher à quelle demande client ses compétences correspondent le mieux.

La rémunération du métier du consultant IT correspond à une case et l’ESN marge dessus au moment de la facturation du client. Le TJM est généralement ferme.

Pas de paperasse, tout est facilité.

Quels sont les aspects négatifs des ESN pour le consultant lui-même ?

Le consultant informatique en ESN n’a pas son mot à dire sur la mission qu’on lui confie. Il peut arriver que les carrières stagnent car il ne peut pas monter en compétences (soit pas manque de formation professionnelle, soit par le manque d’évolution dans les missions).

Parfois, un consultant est sélectionné tandis qu’il ne correspond pas tout à fait à la demande du client. Il doit donc se débrouiller avec les moyens du bord sans être 100 % à l’aise et surtout parfois en manquant de qualification sur certains points.

Autre frein qui peut au bout d’un moment poser problème, la rémunération. Par rapport au tarif auquel le consultant est vendu, il arrive qu’il ne perçoive que la moitié. C’est un des principaux éléments qui poussent les consultants à quitter les structures pour retrouver une indépendance et augmenter leur rémunération juste.

La collaboration n’est pour autant pas sans espoir et une remise en confiance est possible, la preuve avec notre article ici.

La vie plus sympa en indépendant ?

Assurément Oui ! Parole de Hibou.

Le consultant informatique indépendant peut déjà négocier sa rémunération. Il va jouer sur son TJM qu’il va lui-même fixer, en fonction du marché et de la concurrence. Sur chaque mission, il peut soit garder la totalité de la somme pour lui, soit en reverser une partie très raisonnable à une structure qui cherchera ses missions pour lui s’il fait le choix de déléguer.

L’expert IT indépendant peut aussi davantage choisir ses missions. Certes, encore faut-il avoir le choix … mais avec un bon accompagnement et un bon profil, le consultant peut se sentir valorisé et reconnu à sa juste valeur.

En fonction du choix du consultant informatique indépendant de gérer sa carrière seul ou bien de passer par une ESNI comme LeHibou, la partie administrative peut être prise en charge, de quoi soulager les paperassophobes.

 

En somme, la vie est plus belle pour un indépendant plutôt qu’un salarié d’une SSII, et pas moins sécurisante ! Pour découvrir d’autres raisons qui poussent les experts IT à voler de leurs propres ailes, cliquez ici.


Vous êtes freelance ?

  • visibilité freelance Obtenez de la visibilité auprès des clients finaux
  • trouver mission régie Trouvez une mission longue en régie
  • mission ssii Une commission inférieure à celle pratiquée par les SSII