Tous les articles LeHibou  >  Quelques chiffres clés sur le freelancing informatique et le statut d’indépendant

Quelques chiffres clés sur le freelancing informatique et le statut d’indépendant

Publié le 24/11/2017

  • StatutFreelance
  • AstucesFreelance
  • ConsultantInformatique

statut freelance

Que vous soyez freelance ou que vous en ayez le projet, il est important de connaitre certains chiffres représentatifs du statut. Les freelances sont-ils nombreux en France ? Etre freelance, est-ce que ça paye bien ? Quelle solution pour combattre la peur de se lancer dans le freelancing ? Le Hibou vous donne quelques éléments de réponses.

Combien de personnes exercent dans l’informatique en tant qu’indépendant ?

La réponse est un peu moins de 10 %.

Le secteur de l’informatique compte plus de 365 000 professionnels. Environ 8,5 % d’entre eux, soit un peu plus de 31 000 experts, ont fait le choix du freelancing.

La branche des réparations informatiques et des installations est celle qui a connu la plus forte progression. De nombreux salariés ont choisi de monter leur propre structure à destination de PME ou de particuliers. Un moyen de se recentrer du des savoir-faire et d’avoir un meilleur contact humain.

Grâce aux structures à l’instar de la plateforme LeHibou, qui facilite la mise en relation entre donneurs d’ordres et experts informatiques indépendants, leur nombre ne cesse de croitre.

Être freelance en informatique, est-ce que ça rapporte ?

En général, une journée de travail pour un spécialiste indépendant est autour de 500 à 600 euros. Selon l’expérience et l’importance du poste, ce tarif moyen journalier peut bien sûr varier.

À titre d’exemple, un DSI expert peut demander jusqu’à 1600 euros par jour.

Le choix du TJM d’un spécialiste en informatique freelance, qu’il soit développeur Shell Unix, consultant fonctionnel AMOA ou encore administrateur SGBD DB2 repose sur les éléments suivants :

  • Les grilles de rémunération délivrées par les accords de branche
  • Les prix pratiqués par d’autres experts en freelance
  • L’offre et la demande sur le marché de l’expert indépendant

À l’année, les revenus sont soumis au nombre de missions réalisées, qu’elles soient de courte, moyenne ou longue durée.

Il n’est pas rare de voir un consultant informatique en freelance gagner autour de 60 000 euros bruts annuels, avec un rythme de travail de minimum 200 jours sur 365.

Le secteur de l’informatique, ultra porteur !

Le saviez-vous ? 13 % du total des missions réalisées en portage salarial se font dans le secteur de l’informatique, d’après le syndicat national des entreprises de portage salarial (SNEPS).

Cette solution assure à des profils qui ont besoin de plus d’indépendance de nombreuses garanties semblables à un emploi de salarié (voir notre article sur le sujet ici).

Pourquoi l’option plait ? En plus d’offrir une certaine sensation de sécurité de l’emploi, elle permet aux professionnels de bénéficier d’une aide en matière de comptabilité et d’administration, en un mot, le portage salarial permet une gestion simplifiée. La contrepartie ? Un petit pourcentage de leur rémunération. Pour voir les offres relayées sur Le Hibou et son partenaire ABC Portage c’est par .

Vous avez quelques idées reçues sur les freelances en informatique ? Vous pensez que le freelancing est réservé aux jeunes ? Tordez le cou aux préjugés en découvrant cet article.

 


Vous êtes freelance ?

  • visibilité freelance Obtenez de la visibilité auprès des clients finaux
  • trouver mission régie Trouvez une mission longue en régie
  • mission ssii Une commission inférieure à celle pratiquée par les SSII