Tout savoir sur le tarif prestataire informatique

Vous souhaitez recruter un prestataire informatique ? Que ce soit en vue d’un simple dépannage, ou dans le cadre d’une stratégie globale de développement, il est essentiel de payer le bon tarif. Or, le marché de la prestation informatique est dense et complexe. Dans le cadre de maints projets, les tarifications pratiquées connaissent d’amples variations. Alors, si vous voulez payer le tarif prestataire informatique adapté à votre poste à pouvoir, vous pouvez suivre le guide ci-dessous:

Qu’est-ce qu’un prestataire informatique ?

D’une manière générale, on appelle « prestataire » la personne qui réalise une prestation de service. Ainsi, un contrat détermine entre le prestataire et son client un travail délimité, à réaliser dans un temps imparti, contre rémunération. Le prestataire, au contraire du salarié, n’est donc pas engagé dans une relation de subordination vis-à-vis de son client. Au contraire, il a un statut légal indépendant.

Une entreprise peut être en contact ponctuel avec un prestataire, auquel elle peut déléguer de courtes missions. Mais parfois, elle peut aussi entretenir avec lui un véritable carnet de commandes, et ce sur plusieurs années.

En outre, le prestataire peut être une personne morale ou une personne physique. Autrement dit, dans le second cas, le prestataire est un individu de chair. Mais dans le premier cas, le mot « prestataire » désigne plutôt une société.

Réaliser la fiche métier d’un prestataire informatique est donc complexe voire impossible. Cette activité est trop protéiforme, d’autant plus que l’informatique est un domaine large, aux secteurs d’activités variés …

Quand faire appel à un prestataire informatique ?

Une entreprise peut avoir maintes raisons de faire appel à un prestataire informatique. Ci-dessous, une liste des plus répandues :

Rénovation du système d’information de votre entreprise

Cette catégorie de prestations s’étend du simple dépannage à informatique à la sécurisation du système d’information dans son ensemble. Au gré de son développement et des innovations du marché, une entreprise aura souvent de nouveaux besoins technologiques.

Par exemple, elle peut être sujette à de nouvelles menaces qu’il lui faut éliminer. L’entreprise doit alors parfaire la sécurité informatique de son installation. Or, une entreprise de taille PME n’emploie souvent pas de spécialiste en cybersécurité à l’année. Pour autant, engager un prestataire informatique dans ce domaine est parfois nécessaire, le temps d’établir une stratégie de sécurité ou d’installer un nouveau pare-feu.

Formation du personnel pendant un projet de transformation digitale

Parfois l’évolution d’une entreprise pour rester compétitive suppose la formation du personnel à de nouveaux usages. Pour ce faire, recruter un prestataire informatique est souvent nécessaire. Un consultant spécialisé peut, par exemple, apprendre les pratiques utiles pour optimiser la sécurité du système d’information de l’entreprise. À cet égard, il peut enseigner aux usagers comment repérer une tentative de phishing ou une pièce jointe suspecte.

La formation peut aussi être utile au personnel pour mieux s’emparer des nouveaux logiciels utilisés. Le prestataire informatique joue alors un rôle essentiel, pour accompagner l’évolution du métier concerné par l’installation de nouveaux outils à maîtriser (CRM, ERP, etc)

Enfin, la formation peut également viser les cadres, notamment en vue d’enseigner les méthodes agiles de gestion de projet.

Réponse à un besoin momentané en compétences techniques de pointe

Parfois, une entreprise peut avoir en charge un projet dont le cadre dépasse le champ de ses connaissances techniques. En particulier si ce projet est inhabituel, il peut être utile de recruter un prestataire informatique. Exerçant souvent un métier de l’informatique très pointu, il viendra en renfort de l’équipe salariée.

Sous-traitance d’un projet informatique

Enfin parfois, la mise en œuvre d’un projet informatique complexe suppose d’en déléguer des parties entières. On parle alors de sous-traitance. Par exemple, une entreprise spécialisée en application mobile pourrait avoir, dans le même projet, à construire un site web. Sous-traiter la partie développement web qui dépasse le champ de ses compétences techniques est alors envisageable pour elle.

Comment fixer le tarif prestataire informatique en freelance ?

Fixer un tarif prestataire informatique n’est pas toujours aisé. En effet, le tarif prestataire informatique peut varier sur la base de nombreux facteurs. Pour trouver le bon montant, il faut savoir :

Estimer la rareté des compétences recherchées

En économie, il est une règle générale auquel le marché de la prestation informatique n’échappe pas : ce qui est rare est aussi coûteux. En conséquence, un dépannage informatique simple ne devrait pas vous coûter autant que la sécurisation du système global de votre entreprise. Ces deux tâches mettent en effet en action des compétences différentes, et dont l’offre sur le marché n’est pas la même.

Un tarif prestataire informatique élevé ne devrait pas vous surprendre lorsque le prestataire maîtrise une compétence valorisée.

Estimer la qualité du profil recruté

En outre, à compétence égale, deux prestataires informatiques peuvent avoir une formation et des expériences différentes. Il résulte alors de leurs profils distincts que le travail fourni ne sera pas forcément d’un niveau égal. Si c’est un travail de qualité que vous attendez, il faudra être prêt à payer le tarif prestataire informatique nécessaire.

Mais attention, un haut tarif prestataire informatique ne signifie pas toujours que la maîtrise des compétences est au rendez-vous. En général, un prestataire informatique indexe son tarif sur son niveau de connaissance, mais il y a des exceptions. Il faut donc faire l’effort de prospecter pour trouver le prestataire idéal.

Comparer les offres à pourvoir

Pour vous faire une idée du tarif prestataire informatique moyen, il est important de comparer plusieurs offres. Si vos projets supposent la délégation de missions individuelles, vous pouvez déjà scruter les plateformes freelance. À cet égard, LeHibou est la plateforme française sur laquelle vous trouverez le plus de profils différents. Quel que soit le métier informatique qui vous intéresse, vous y trouverez toujours assez d’offres pour prendre la mesure des tarifs pratiqués.

Mais vos projets pourraient aussi être très complexes, et supposer le recours à une sous-traitance d’envergure. Dans ce cas, avant de choisir une entreprise, nous vous conseillons de faire faire plusieurs devis. Là encore, cela vous aidera à faire un choix responsable, après une comparaison pensée à tête froide .

Comprendre le TJM et le principe de la rémunération en freelance

Enfin, si c’est un freelance que vous souhaitez recruter, il vous faut comprendre le principe du TJM. Le freelance ne joue pas le même rôle dans l’entreprise que le salarié. Son recrutement répond à une stratégie différente, à laquelle correspond son mode de rémunération.

Ainsi, il n’y a pas de salaire prestataire informatique. Le tarif prestataire informatique, dans le cadre du freelancing, est toujours exprimé à la journée. C’est ce qu’on entend par TJM : « tarif journalier moyen ». Sachant qu’il y a le mot « moyen » dans l’acronyme TJM, le TJM n’est qu’une simple indexation. Il n’a pas de valeur contractuelle en tant que telle. Autrement dit, un tarif prestataire informatique est sujet à négociations. Et là encore, il faut s’attendre à payer davantage pour un travail complexe que pour un simple dépannage.

Outre la comparaison d’offres de service, vous pouvez trouver sur le web des statistiques sur le TJM moyen, métier par métier. À connaissance informatique équivalente, le TJM variera souvent selon les services proposés, selon la formation ou encore selon le CV du prestataire informatique.

Le lieu de votre entreprise peut également avoir une influence, sachant que le tarif prestataire informatique moyen à Paris est plus élevé qu’en province.

Quels éléments comprend le tarif prestataire informatique ?

Un tarif prestataire informatique comprend toujours un forfait de base. À cela, il est possible de convenir avec le prestataire d’un tarif soumis à variation. Par exemple, celui-ci peut dépendre des résultats, ou de la vitesse d’exécution d’une tâche.

Enfin, le tarif prestataire informatique comprend aussi la TVA (sauf franchise si le prestataire est auto entrepreneur).

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne Manquez Pas