LeHibou révolutionne la prestation de services informatiques

apport affaire

1- Sélectionnez un consultant

Ou alors transmettez-nous votre appel d'offre, nos équipes s'en chargent

Recherche freelance informatique

2- Evaluation du consultant

Nos experts reçoivent physiquement le consultant en entretien

Rémunération apport affaire

3- Suivi de mission et facturation

LeHibou contractualise avec vous et facture chaque mois le nombre de jours travaillés par le consultant dans vos locaux

Nos consultants Hiboux pour "Architecte infrastructure"

428 hiboux disponibles

L’architecte infrastructures, passionné d’IT, garantit la cohérence technique et la pérennité du système d’information lors de ses évolutions. Dans le même temps, il veille à optimiser les ressources, les performances et les coûts (réduction de dépenses recherchées). Il peut travailler dans une société de services, en entreprise utilisatrice ou en tant qu’indépendant.

En quoi consiste le métier d’Architecte Infrastructures ?

Que ce soit pour un CDI ou une mission longue, l’Architecture Infrastructures jongle entre plusieurs activités.

Chapeautage des équipes de conception

  • Il donne sa vision sur les choix techniques à opérer pour permettre la réussite des évolutions mises en place.
  • Il prend part aux études d’impact sur l’architecture pour chaque nouvelle technologie, qu’elle soit déjà en place ou envisagée.
  • Il travaille en collaboration avec l’urbaniste SI concernant l’usage des outils informatiques et télécoms.

 

Définition des infrastructures techniques

  • Il définit les briques de base du middleware et gère tous les standards techniques.
  • Il doit identifier les besoins en matière de changement et ce qu’ils impliquent sur le renouvellement des processus ou des logiciels. Bien sûr, la sécurité et la disponibilité demeurent des priorités dans sa mission.
  • Il veille à la cohérence des architectures techniques et applicatives du SI.
  • Il conçoit et assure le bon fonctionnement de la cartographie technique du SI.

Conduite de projets d’infrastructures informatiques

Quels sont les phases, les acteurs, les livrables pour une mise en place ?

L’Architecte Infrastructures est un analyste. Toujours en collaboration avec les architectes SI, il analyse quels sont les besoins de la société et quel serait l’impact des options choisies. Il a un rôle dans la proposition des solutions techniques qui garantiront la qualité du service d’une part mais aussi la continuité des résultats d’autre part. En plus de la participation au maquettage de la solution pour lever les incertitudes inhérentes à la conception des SI, il décide des procédures d’intégration technique.

Dans le respect du schéma du directeur technique, l’Architecture Infrastructures veille à ce que les normes et les processus décidés soient bien appliqués.

Envisager l’avenir en optimisant le processus

L’Architecte Infrastructures est un visionnaire. Il doit sans cesse assurer le bon fonctionnement de l’existant et penser à l’avenir des solutions informatiques en place. Naturellement, une partie de sa mission consiste à faire des audits des infrastructures en place. Puisqu’il doit anticiper les erreurs, il travaille aussi à la création de test d’évaluation multicritères (performance, fiabilité, sécurité).

Il travaille en collaboration avec le RSSI et le DSI

Compétences recherchées chez l’Architecte Infrastructures

Les compétences de l’Architecte d’Infrastructures :

  • Les systèmes d’exploitation type Windows et les produits d’infrastructures libres (UNIX/LINUX, Nagios)
  • Les technologies de stockage (NAS/SAN/ Networker, etc.)
  • Les systèmes d’information en général et les architectures SI
  • Les technologies de virtualisation (RHEV, VMware, XEN)
  • Les normes dans l’archivage et le chiffrement
  • L’anglais technique (notices, échange avec les collaborateurs)

En outre, des connaissances relatives au green IT et au big data sont un plus.

L’architecte Infrastructures possède une flexibilité sans égal et une grande appétence pour les nouveautés technologiques. Autant rigoureux que créatif, il doit posséder une certaine polyvalence pour analyser les infrastructures et proposer des solutions techniques novatrices. Qualités relationnelles requises !

Quels diplômes pour devenir architecte infrastructures ?

Une formation supérieure en informatique bac +5 est nécessaire via un Master (Université ou École) qui permet de suivre une formation en informatique, télécoms, réseaux et SSI. Un parcours en École d’ingénieurs (télécoms, informatique) est aussi possible.

L’obtention du Certificat de qualification professionnelle d’architecte technique (CQP AT) pour travailler dans une entreprise du réseau Syntec peut être envisagée.

Combien gagne un Architecte Infrastructures ?

Le salaire de l’Architecte Infrastructures varie entre 50 et 70 K euros par an pour un cadre confirmé. Primes d’objectif en supplément possibles selon le contrat.

 

 L’architecte infrastructures, passionné d’IT, garantit la cohérence technique et la pérennité du système d’information lors de ses évolutions. Dans le même temps, il veille à optimiser les ressources, les performances et les coûts (réduction de dépenses recherchées). Il peut travailler dans une société de services, en entreprise utilisatrice ou en tant qu’indépendant.

 

En quoi consiste le métier d’Architecte Infrastructures ?

Que ce soit pour un CDI ou une mission longue, l’Architecture Infrastructures jongle entre plusieurs activités.

Chapeautage des équipes de conception

  • Il donne sa vision sur les choix techniques à opérer pour permettre la réussite des évolutions mises en place.
  • Il prend part aux études d’impact sur l’architecture pour chaque nouvelle technologie, qu’elle soit déjà en place ou envisagée.
  • Il travaille en collaboration avec l’urbaniste SI concernant l’usage des outils informatiques et télécoms.

 

Définition des infrastructures techniques

  • Il définit les briques de base du middleware et gère tous les standards techniques.
  • Il doit identifier les besoins en matière de changement et ce qu’ils impliquent sur le renouvellement des processus ou des logiciels. Bien sûr, la sécurité et la disponibilité demeurent des priorités dans sa mission.
  • Il veille à la cohérence des architectures techniques et applicatives du SI.
  • Il conçoit et assure le bon fonctionnement de la cartographie technique du SI.

 

Conduite de projets d’infrastructures informatiques

Quels sont les phases, les acteurs, les livrables pour une mise en place ?

L’Architecte Infrastructures est un analyste. Toujours en collaboration avec les architectes SI, il analyse quels sont les besoins de la société et quel serait l’impact des options choisies. Il a un rôle dans la proposition des solutions techniques qui garantiront la qualité du service d’une part mais aussi la continuité des résultats d’autre part. En plus de la participation au maquettage de la solution pour lever les incertitudes inhérentes à la conception des SI, il décide des procédures d’intégration technique.

Dans le respect du schéma du directeur technique, l’Architecture Infrastructures veille à ce que les normes et les processus décidés soient bien appliqués.

Envisager l’avenir en optimisant le processus

L’Architecte Infrastructures est un visionnaire. Il doit sans cesse assurer le bon fonctionnement de l’existant et penser à l’avenir des solutions informatiques en place. Naturellement, une partie de sa mission consiste à faire des audits des infrastructures en place. Puisqu’il doit anticiper les erreurs, il travaille aussi à la création de test d’évaluation multicritères (performance, fiabilité, sécurité).

Compétences recherchées chez l’Architecte Infrastructures

Les compétences de l’Architecte d’Infrastructures :

  • Les systèmes d’exploitation type Windows et les produits d’infrastructures libres (UNIX/LINUX, Nagios)
  • Les technologies de stockage (NAS/SAN/ Networker, etc.)
  • Les systèmes d’information en général et les architectures SI
  • Les technologies de virtualisation (RHEV, VMware, XEN)
  • Les normes dans l’archivage et le chiffrement
  • L’anglais technique (notices, échange avec les collaborateurs)

En outre, des connaissances relatives au green IT et au big data sont un plus.

L’architecte Infrastructures possède une flexibilité sans égal et une grande appétence pour les nouveautés technologiques. Autant rigoureux que créatif, il doit posséder une certaine polyvalence pour analyser les infrastructures et proposer des solutions techniques novatrices. Qualités relationnelles requises !

 

Quels diplômes pour devenir architecte infrastructures ?

Une formation supérieure en informatique bac +5 est nécessaire via un Master (Université ou École) qui permet de suivre une formation en informatique, télécoms, réseaux et SSI. Un parcours en École d’ingénieurs (télécoms, informatique) est aussi possible.

L’obtention du Certificat de qualification professionnelle d’architecte technique (CQP AT) pour travailler dans une entreprise du réseau Syntec peut être envisagée.

Combien gagne un Architecte Infrastructures ?

Le salaire de l’Architecte Infrastructures varie entre 50 et 70 K euros par an pour un cadre confirmé. Primes d’objectif en supplément possibles selon le contrat.