NOS FREELANCES > Gestion de Projet > Change Manager

Trouvez votre nouvel expert Change Manager.

Engagez un freelance réputé et autonome dès maintenant.
Femme assise qui sourit
Logo réseaux
Introduction

Travaillez avec le meilleur change manager

Par essence, l’entreprise est un environnement mouvant. Nouvelles méthodes de travail, nouvelles activités, nouveaux outils … l’entreprise doit régulièrement repenser son organisation pour rester compétitive. Du reste, chaque évolution peut occasionner son lot de potentiels problèmes. Pour gérer les changements au mieux et maximiser son retour sur investissement, une entreprise peut donc avoir besoin d’un change manager.

CHIFFRES Clés

Les freelances chez LeHibou c’est :
65 000
talents disponibles
12 ans
d’expérience en moyenne
4,7 / 5
Note moyenne des freelances
consultants indépendants

Nos experts freelance en Change Manager

LeHibou a su créer une communauté de consultants freelances triés sur le volet. Cette communauté
intéragit quotidiennement au sein de la plateforme. Découvrez les talents qui la composent !

Nos clients

500 entreprises ont déjà trouvé leur bonheur sur LeHibou - soyez la prochaine !
Logo Axa
Logo Laposte
Logo BNP Paribas
Logo SNCF
Logo essilor
Logo CNP
Logo Covea
Logo Adeo
Logo LVMH
Logo Orange
Logo Jcdecaux
Logo Macdonalds
Logo Vinci
Logo Axa
Logo Laposte
Logo BNBparibas
Logo SNCF
Logo Essilor
Logo CNP
Logo Covea
Logo Adeo
Logo LVMH
Logo Orange
Logo JCdecaux
Logo Macdonalds
Logo Vinci

Nos avantages

Pourquoi nos clients choisissent LeHibou
Dessin de bouée

Plus d’accompagnement

Nos experts LeHibou vous accompagnent en continu pour garantir la qualification des profils sélectionnés et la finalisation rapide de votre sourcing.
Logo diamand

Plus de profils rares

Nos clients recherchent 5,7 expertises en moyenne par mission. Grâce à notre IA et à nos spécialistes matching, nous trouvons l’expertise rare que vous cherchez.
Logo coupe

Plus de profils à succès

92% des missions postées sur LeHibou sont pourvues et 97% des projets démarrés avec les freelances LeHibou sont renouvelés.

Le process

Une expérience premium et fluide pour toutes vos missions
01

Déposez votre projet sur Lehibou.com

Votre annonce est visible par nos 65 000 freelances inscrits et vous pouvez également la pousser aux profils de votre choix.
02

Bénéficiez d’une sélection et d’une qualification des profils

Nous procédons à une présélection puis à une évaluation des motivations et des compétences avec prise de références.
03

Choisissez votre expert et démarrez votre projet

Vous faites votre choix parmi 2 freelances retenus et nous finalisons les termes. Dès le démarrage votre Account Manager vous suit de A à Z !
Trouvez un profil Change Manager dont vous avez besoin
Icone localisation
Près de chez vous
Icone loupe
Ou recherchez directement
Icone loupe
Icone localisation
Icone loupe
Icone localisation

Qu’est-ce qu’un change manager ? 

Le change manager est un professionnel chargé d’accompagner les changements structurels de l’entreprise. En matière informatique, un changement peut correspondre à l’installation d’un nouvel outil, à une nouvelle organisation ou à la mise en place de nouvelles méthodes de travail.

 

Quel est le rôle du change manager ? 

Dans l’entreprise, le changement est toujours effectué dans un but de compétitivité. Pour que le processus de changement soit pleinement efficient, il doit donc être planifié avec méthode. En effet, les changements apportés comprennent tous, outre leurs avantages attendus, une part de risque. Ce risque peut prendre plusieurs formes, par exemple :

  • Incompatibilité entre le nouvel outil et l’environnement informatique préexistant
  • Difficulté du personnel à prendre en main un nouvel outil, ou à trouver sa place dans une nouvelle organisation
  • Prise de retard dans le processus de changement, lié à un défaut du prestataire. Peut entraîner une panne technique dans certaines circonstances …

Le rôle de change manager est donc de gérer les changements de façon efficace. Aussi, le change manager doit tout faire pour éviter que les changements apportés nuisent à l’entreprise quand ils devraient au contraire lui être bénéfiques.

 

Les missions du change manager 

Pour remplir son rôle de change manager, le professionnel accomplit des missions qui consistent à :

 

Recevoir les demandes de changement et conseiller la direction

Dans l’entreprise qui a intégré un change manager à son organisation, ce dernier sert d’interlocuteur privilégié au personnel. Il recueille ainsi les remarques sur l’utilisation des outils et sur les méthodes de travail. Il accueille aussi les demandes de changement (RFC – Request For Change en anglais). Après enregistrement et examen, il peut approuver les RFC les plus simples quand il en a la prérogative (par exemple : un changement de mot de passe). Les RFC les plus importantes sont remontées à la direction. Le change manager peut alors avoir à produire un rapport et à conseiller la direction. Celle-ci pourra ainsi rejeter ou décider un changement sur la base d’un aperçu éclairé des enjeux.

 

Gérer les changements et optimiser les ressources de façon stratégique

Lorsqu’un changement est décidé dans l’entreprise, il s’ajoute en principe à une liste. Il revient alors au change manager de concevoir un agenda. Il planifie les changements pour qu’ils s’enchaînent de façon logique et optimale. Par exemple, si un changement de logiciel implique un changement de matériel pour fonctionner, il faudra réformer les services dans l’ordre. En outre, il revient aussi au change manager de prioriser les changements. Autrement dit, il doit faire passer les processus les plus bénéfiques pour la productivité d’abord.  Enfin, le change manager doit éviter les conflits lors de l’implémentation. En effet, chaque projet de changement monopolise une équipe et des ressources humaines. Or, si le même technicien se retrouve en même temps engagé sur deux processus distincts, cela peut ralentir considérablement la cadence des réformes.

 

 

Limiter les risques inhérents aux changements apportés

Comme évoqué précédemment, tout processus de changement induit en outre des risques. Le change manager doit chercher ces risques, les comprendre, les calculer et les anticiper. Par exemple, une entreprise aura parfois à changer de SaaS pour fonctionner. Pour ce faire, une équipe dirigée par le nouveau prestataire peut intervenir dans les services de l’entreprise pour l’installation. Or, si le prestataire se trouve en défaut, alors que le SaaS précédent arrive à date de résiliation, les services concernés peuvent être mis au chômage technique. Le change manager doit donc tenir compte de ce risque pour y parer quand il supervise un tel projet.

 

Supporter la conduite du changement et assurer la formation du personnel

Enfin, les changements apportés à l’entreprise sont souvent anxiogènes pour le personnel. En effet, ce dernier peut éprouver des difficultés à accepter une évolution notamment quand :

  • La prise en main d’un nouvel outil est compliquée
  • Les nouvelles méthodes de travail sont mal comprises
  • L’attribution des nouvelles fonctions manque de clarté

Accompagner le personnel dans chaque processus de changement est donc un enjeu essentiel de productivité. Cet accompagnement porte d’ailleurs un nom en science du management : la conduite du changement. Or, le change manager est un acteur majeur de la conduite du changement dans l’entreprise. Il lui convient de superviser une formation suffisamment claire pour que chacun s’adapte au mieux. Un changement s’accompagne aussi souvent de la mise en place d’un jargon nouveau. Par conséquent, le change manager aide les salariés lorsqu’il prend le temps de décrypter ce jargon pour eux, ou avec eux. Il revient également au change manager le rôle humain de rassurer, de répondre aux peurs et aux objections du personnel, de désamorcer les fausses rumeurs à propos d’un nouvel outil … Il lui revient enfin d’introduire clairement le rôle d’un nouveau collaborateur quand l’organisation du travail a muté.

 

Les compétences et qualités que doit avoir un change manager 

Pour mener à bien ses diverses missions, le change manager doit avoir pour lui quelques qualités essentielles :

 

Compréhension parfaite du système informatique de l’entreprise

Cette qualité est en fait le socle même du métier de change manager. Pour accueillir des RFC ou conseiller la direction sur les changements à opérer, le change manager doit parfaitement comprendre le système informatique de l’entreprise. Or, dans une grande entreprise, celui-ci peut être ramifié en plusieurs services aux besoins très différents. Le change manager doit donc construire une vue d’ensemble qui lui permet de prendre des décisions optimales en matière budgétaire. Autrement dit, il doit pouvoir mettre les moyens là où l’entreprise en a le plus besoin, en recommandant des solutions adaptées à l’environnement déjà en place.

 

Méticulosité et sens de l’optimisation

Comme plus tôt évoqué, le rôle de change manager est d’optimiser l’organisation déjà en place. Le but des changements est en effet d’aller chercher toujours plus de compétitivité. Pour ce faire, le change manager doit se montrer curieux et méticuleux. Parfois, des économies ou des gains de productivité importants se cachent dans des détails à priori anodins.

 

Aptitude à évaluer et décider des compromis

Par ailleurs, tout processus de changement comporte des bénéfices attendus, ainsi qu’une part de risque. Le but étant encore de prendre les décisions optimales pour l’entreprise, évaluer et trouver les meilleurs compromis fait partie du rôle de change manager. Pour ce faire, celui-ci doit être formé au management et à la gestion du risque. Il doit savoir travailler avec des modèles mathématiques pour à chaque fois trouver l’équation la plus rentable.

 

Intuition et capacité à trancher dans l’incertitude

Néanmoins, l’équation d’un changement n’est pas toujours soluble. Parfois, il y a des variables qu’on ne maîtrise pas, ou des problèmes qu’on ne pouvait pas anticiper. Aussi, le bénéfice d’un changement est parfois largement supérieur à ce que l’entreprise pouvait en espérer. À l’inverse, un changement qui était bénéfique sur le papier peut en fait provoquer des problèmes de grande ampleur. Le change manager n’étant pas une machine, il doit pouvoir trancher et faire parler son intuition quand un projet de changement échappe à la logique des modèles mathématiques. Il devra aussi pouvoir défendre ses décisions devant la direction de l’entreprise. Cela suppose d’avoir assez de caractère pour assumer ses responsabilités.

 

Aptitude à anticiper et concevoir une stratégie

Le change manager doit également avoir l’esprit d’anticipation. Tenant un agenda, il doit faire en sorte que les changements apportés à l’organisation de l’entreprise s’enchaînent de façon logique. Il doit donc être apte à comprendre les dépendances entre les changements, et les prioriser en conséquence.

 

Empathie et sens de la gestion de projet

Mais le change manager a aussi un métier à forte composante humaine. Proche des services de l’entreprise, il accueille les RFC et aide les salariés à s’adapter à un milieu en évolution. Par ailleurs, le change manager sera parfois mis sous pression par certaines parties de l’entreprise, qui voudraient accélérer quelques changements pour leurs services. Dans ces circonstances, le change manager doit être intransigeant, mais diplomate, pour s’en tenir à la planification des changements qu’il a lui-même conçue.

 

Capacité à travailler sous pression

Enfin, le change manager travaille constamment avec des délais et des échéances. La gestion du temps anime son quotidien, ce qui ne va pas sans générer du stress. Cette pression inhérente à son métier, le change manager doit l’accepter et pouvoir la gérer. Là encore, cela suppose de sa part un caractère affirmé dont tout le monde ne peut se prévaloir.

 

Quel est le salaire d’un change manager ?

Selon Talent.com, le salaire change manager médian, en 2022, est de 4875€/mois. Cependant, l’oscillation est importante. Dans certaines entreprises, le salaire d’un change manager peut ainsi monter à près de 10 000€ par mois.

Par ailleurs, un change manager peut aussi travailler en freelance. Selon Freelance.com, le TJM moyen constaté des change manager en France est de 1200€. Comme pour tous les freelances, le TJM moyen varie cependant beaucoup selon l’emplacement géographique et selon la complexité des missions accomplies.

 

Comment devenir change manager ? 

Plusieurs types de formations permettent de devenir change manager. Souvent un change manager sera détenteur d’un Bac+5. Il peut ainsi sortir d’une école d’ingénieur, ou d’une université. Il aura préférentiellement étudié la gestion de projet, ou les méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE). Parfois, un change manager peut également être diplômé d’une école de commerce.

Il existe par ailleurs, en France, des formations dispensées par des organismes privés, qui aident à accéder au poste de change manager. On peut notamment y étudier la conduite du changement et les méthodes d’aide aux salariés d’une entreprise.

 

Comment trouver un change manager ? 

Le recrutement d’un change manager peut se faire via Pôle Emploi, ou via l’APEC. Il s’agit alors de publier une offre d’emploi change manager en vue de signer un contrat de travail.

Au demeurant, il est aussi possible d’opter pour un recrutement temporaire. Le change manager viendra alors en support du personnel de votre entreprise. C’est dans ce but que la plateforme LeHibou existe. De nombreux profils de change manager aux spécialités différentes y sont inscrits. Cela permet le recrutement du profil idéal pour superviser la gestion ponctuelle d’une série de changements importants.