Filtrer votre recherche de "Ingénieur Cloud"

Par prix :

Autres critères :

Nos consultants pour "Ingénieur Cloud"

190 Hiboux disponibles

L’ingénieur Cloud répond aux nouveaux besoins des entreprises en termes de stockage de données. C’est lui qui supervise le stockage de données (BIG DATA) en dehors de l’entreprise sur des serveurs dématérialisés (le cloud). Généralement en poste fixe en entreprise, ce métier peut aussi s’exercer sur le mode du consulting.

Quelles sont les missions d'un Ingénieur Cloud ?

Le chef de projet cloud et virtualisation a pour mission d’analyser les besoins du client. Une fois les données récoltées, il propose des solutions et architectures cibles. Il rédige lui-même le cahier des charges sur les équipements. Après avoir passé un appel d’offres, il doit choisir les prestataires qui répondront aux besoins clients en termes de logiciels et d’infrastructures, sans oublier le respect du budget bien sûr.

Enfin, il se tient au courant des nouveautés sur le cloud pour optimiser la gestion des données de son entreprise.

L’ingénieur Cloud gère ensuite la mise en place, c’est-à-dire l’intégration des données dans l’architecture cloud.

Pour ce faire, il s’occupe de la mise en place d’un pilote, supervise la migration des données dans le cloud, configure les plateformes selon les performances attendues. Spécialiste du cloud computing, il met en place le système de gestion des droits des utilisateurs, définit des accès aux ressources par le biais des API et s’occupe de la configuration des équipements. Ces données devant être protégées de façon optimale, l’ingénieur Cloud installe des outils de surveillance et à la fiabilité des solutions de sécurités installées. Il participe également à la validation technique pendant la mise en production.

 

C’est l’ingénieur Cloud qui a en charge la maintenance du système virtualisé de stockage de données et son administration. Il réalise des tests fonctionnels et techniques afin de réparer les bugs. Son objectif ? S’assurer que le cloud est accessible depuis tous les supports et à tout moment par les utilisateurs autorisés. Le suivi des machines virtuelles lui revient également (sauvegardes, mises à jour), il est responsable du tuning (optimiser les performances des systèmes d’exploitation).

Enfin, il a pour mission de gérer les licences et de veiller au respect des contrats de maintenances avec les éditeurs du cloud.

Quelles sont les compétences requises pour être Ingénieur Cloud ?

L’ingénieur Cloud possède de nombreuses compétences techniques qui vont de la maîtrise des langages systèmes (Python) aux logiciels de l’infrastructure techniques (Linux, Windows) et des outils de virtualisation. Les bases de données, les outils de stockage et l’administration réseaux et télécoms n’ont aucun secret pour lui.

Il doit également avoir une bonne connaissance des fonctionnalités et de l’architecture du SI sans oublier la maîtrise de l’anglais technique.

En termes de qualités humaines, un ingénieur Cloud possède un profil organisé, rigoureux et méthodique. Il a une bonne capacité d’analyse pour la mise en place de solution optimale rapidement. Amené à travailler avec des chefs de projets et ingénieurs, il possède un bon relationnel et un sens de la pédagogie pour expliquer le fonctionnement du cloud et son accessibilité aux utilisateurs.

Quel diplôme pour exercer le métier Ingénieur Cloud ?

Pour le moment, il y a encore peu de formations dédiées au Cloud Computing. Le métier d’Ingénieur Cloud et Virtualisation est accessible avec un Bac + 5 minimum :

Diplôme d'ingénieur en informatique, spécialité informatique et réseaux (ISEP, EUROCOM, ITESCIA)

Master 2 en informatique cloud computing et master cloud computing & mobility

Pour aller plus loin, un niveau BAC + 6 propose une formation très spécifique, il s’agit du Mastère spécialisé expert cloud computing et SAAS, et la formation « executive certificate : architecture cloud computing » dispensée à l’École centrale.

Quelle est la rémunération d'un Ingénieur Cloud ?

Le salaire d'un Ingénieur Cloud varie selon son expérience. Pour un jeune le salaire avoisine les 35 K € par an. Pour un ingénieur cloud confirmé, la rémunération grimpe très vite, on note une fourchette de 45 à 70 K € par an.