LeHibou révolutionne la prestation de services informatiques

apport affaire

1- Sélectionnez un consultant

Ou alors transmettez-nous votre appel d'offre, nos équipes s'en chargent

Recherche freelance informatique

2- Evaluation du consultant

Nos experts reçoivent physiquement le consultant en entretien

Rémunération apport affaire

3- Suivi de mission et facturation

LeHibou contractualise avec vous et facture chaque mois le nombre de jours travaillés par le consultant dans vos locaux

Nos consultants Hiboux pour "Knowledege Manager"

Plus de 500 hiboux disponibles

Le Knowledge Manager est rattaché à la création et la gestion de contenu en entreprise. En tant que garant de la gestion des connaissances et des savoir-faire de l’entreprise, il aide à atteindre les objectifs stratégiques de la structure où il travaille. Il mène un travail d’équipe pour créer un terrain fertile aux échanges entre collaborateurs. Il peut être indépendant ou employé en CDI dans les grands groupes.

Quelles sont les missions du Knowledge Manager ?

Le Knowledge Manager ou chef de la documentation est aux commandes d’un projet de management des connaissances.

Il évalue les besoins utilisateurs, conduit des projets relatifs à la sauvegarde des informations, et aide à assurer la pérennité de l’entreprise en préservant toutes les ressources comme une véritable richesse. Son rôle est aussi d’en faciliter l’accès. Tenu par un budget et par les orientations du groupe, il chiffre chaque projet avant la mise en production. Il conçoit des modèles de documents et veille à la cohérence des outils collaboratifs. Le Knowledge Manager s’occupe naturellement du paramétrage des applications avec les droits utilisateurs.

Le Knowledge Manager (KM) assure l’animation des processus et crée des formations pour instaurer l’utilisation systématiques des outils développés. La rédaction des guides, la mise en place d’annuaires de compétences, la création de livres de connaissance, et la mise en place d’un vocabulaire spécifique font partie de son travail quotidien. 

Le Knowledge Manager produit un certain nombre de documents comme des tableaux de bords ou des fiches sur les retours d’expérience permettant de mesure le gain réalisé.

Passionné par son domaine, le KM recherche de nouvelles solutions par une veille technologie régulière et évalue le programme de knowledge sharing.

Quelles sont les compétences recherchées pour être Knowledge Manager ?

Le knowledge Manager crée et déploie le système de partage des connaissances et des informations dans l’entreprise. Il doit donc être capable de développer des guides méthodologiques. On attend de lui qu’il connaisse SAS, Sharepoint, Euromonitor, Xtreme) et qu’il soit à l’aise avec les différents outils collaboratifs que sont les réseaux sociaux ou les wikis par exemple.

La définition des fonctionnalités du nouveau système de partage des connaissances lui revient. Par sa force de persuasion et un argumentaire solide, il doit pouvoir faire aboutir un projet et faire valoir l’intérêt des évolutions des outils KM (CMS, métadonnées, indexation).

Le Knowledge Manager est capable de créer et de configurer une boite à outils de « veilleur » avec les fonctionnalités suivantes :

  • Moteur de recherche d’entreprise
  • Text mining
  • Mind mapping

Il doit posséder un excellent relationnel, un sens de l’écoute, ainsi que des compétences de facilitateur pour faire travailler ensemble des équipes projets.

L’expert en Knowledge Management se distingue aussi par ses capacités d’analyse et de synthèse et par son sens de l’anticipation.

Quelle formation pour devenir Knowledge Manager ?

Différents cursus sont possibles pour accéder au poste de knowledge manager :  

  • Un master bac+5 spécialisé en documentation et information, en gestion de l’information et de la communication ou en valorisation de l’information.
  • Une formation spécialisée de type  spécialisées  IKSEM à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, DMKM à l'université de Lyon 2, ou le Master d'ingénieur en capital immatériel et management des connaissances à l'ISTIA de l'université d'Angers.

Le knowledge manager peut évoluer en agence conseil, dans le secteur privé ou pour une collectivité.

Quelle rémunération pour un Knowledge Manager ?

Le gestionnaire de données est un profil très précieux pour les entreprises, sa rémunération est donc plus élevée que les ingénieurs IT :

  • Pour un cadre débutant, la rémunération annuelle est de 40 à  50 K €
  • Pour un cadre expérimenté, l’enveloppe brute montre jusqu’à 60 K €