LeHibou révolutionne la prestation de services informatiques

apport affaire

1- Sélectionnez un consultant

Ou alors transmettez-nous votre appel d'offre, nos équipes s'en chargent

Recherche freelance informatique

2- Evaluation du consultant

Nos experts reçoivent physiquement le consultant en entretien

Rémunération apport affaire

3- Suivi de mission et facturation

LeHibou contractualise avec vous et facture chaque mois le nombre de jours travaillés par le consultant dans vos locaux

Nos consultants Hiboux pour "Urbaniste"

32 hiboux disponibles

INFORMATIONS SUR L'URBANISTE / ARCHITECTE DES SYSTEMES D'INFORMATION

Rattachement de l'Urbaniste / Architecte des systèmes d’information

 

Directeur des Systèmes d’Information

Directeur des Études et des Développements

Architecte d’Entreprise

 

Responsabilités de l'urbaniste / Architecte des systèmes d'information

 

L’Urbaniste nourrit son intervention de l’analyse (ou audit) de l’existant et des perspectives d’évolution du métier de la société ainsi que des technologies.

À partir de cette étude, il formule des recommandations stratégiques et une déclinaison opérationnelle (conception ou adaptation du SI). A contrario, l’Architecte du SI a une vision essentiellement technique, son action se déroule donc en aval de celle de l’Urbaniste. Il intervient dans la mise en œuvre de l’alignement du SI par rapport à ses préconisations. Dans ce cadre, il :

 

  • propose des scénarii d’évolution du système d’information et les retranscrit sur la cartographie en garantissant leur intégrité au regard du schéma directeur,
  • établit les schémas de circulation d’information et choisit les standards à employer pour permettre les échanges de données,
  • étudie l’existant et identifie les contraintes techniques de confidentialité et de validité sur les données. Il expérimente et valide les nouveaux standards,
  • conçoit une architecture technique et fonctionnelle du système d’information en collaboration avec les instances décisionnelles concernées en veillant au respect des contraintes externes et internes (délais, coûts, risques...),
  • définit le plan qualité, évalue sa pertinence et sa cohérence par rapport aux cibles et aux systèmes existants, joue un rôle important dans le support (méthodologique ou technique) apporté aux équipes d’études et de développements,
  • assure la veille technologique.

 

L’Architecte du SI doit plus particulièrement vérifier et analyser les impacts des nouvelles solutions, définir et gérer les standards techniques, promouvoir l’architecture technique auprès des équipes. Pour tout nouveau projet technologique, il participe à l’étude d’impact et préconise des choix techniques en vue d’assurer la cohérence de cette évolution.

 

Formation & Parcours de l'Urbaniste / Architecte des systèmes d'information

 

Diplômés d’une formation de type école d’ingénieurs ou de son équivalent universitaire, les candidats à un poste d’Urbaniste ont au moins 15 ans d’expérience dans les domaines de la conduite de projets applicatifs et de la mise en place d’infrastructures. Une forte compétence fonctionnelle est nécessaire pour lier l’évolution du SI à celle du métier.

 

Tendance du métier

 

La complexité (intégration d’éléments exogènes de type progiciels...) et la rapidité d’évolution des systèmes d’information, tant sur le plan technique que fonctionnel, favorisent naturellement le développement de cette fonction.

De ce fait, certains secteurs comme la Banque, l’Assurance ou l’Industrie manifestent un intérêt croissant pour ce poste.

L’intégration dans le système d’éléments de plus en plus interdépendants, la nécessité de maîtriser la sécurité des données ainsi que l’obligation de s’adapter aux évolutions juridiques, financières et fonctionnelles sont les grands enjeux de ce poste.

 

Rémunération de l'Urbaniste / Architecte des systèmes d'information

 

La rémunération de ce type de candidat est fonction de l’étendue de ses compétences fonctionnelles et techniques mais aussi des responsabilités qu’il a pu exercer au préalable (Architecte, DSI, Direction de programmes, Responsable des Études...). Le secteur d’activité et la rareté du profil dans ce domaine seront aussi déterminants.

De manière classique, la rémunération commencera autour de 75 K€ et pourra dépasser les 120 K€ de salaire fixe annuel.

Une partie variable entre 5 et 10% de la rémunération fixe annuelle est communément admise.